Sign in / Join
1061

Sondage: l’écart se resserre entre Le Pen et Macron, donné gagnant avec 59% des voix

Emmanuel Macron et Marine Le Pen. – ALAIN JOCARD, Eric FEFERBERG / AFP

A cinq jours du second tour de la présidentielle, Emmanuel Macron conserve une nette longueur d’avance sur Marine Le Pen, mais celle-ci connaît une hausse sensible dans les intentions de votes exprimées. Selon le sondage Elabe pour BFMTV et L’Express publié ce mardi, le fondateur d’En Marche! est crédité de 59% des intentions de votes exprimées, contre 41% en faveur de la candidate du Front national. L’écart entre les deux personnalités a fondu de cinq points depuis la précédente publication du baromètre lundi dernier, au lendemain du premier tour du scrutin.

Un électorat fragmenté

Les deux prétendants à l’Elysée peuvent s’appuyer sur la sûreté de choix de leurs bases respectives: 91% des électeurs se prononçant pour Emmanuel Macron se disent certains de leur décision, et ce pourcentage est de 86% en ce qui concerne les électeurs lui préférant Marine Le Pen.

Plus largement, 68% des inscrits disent être "tout à fait certain d’aller voter". Il est à noter que 18% des personnes assurant être "certaines ou quasi-certaines" de se déplacer aux urnes n’expriment pas leur choix pour le moment. L’incertitude gagne un nombre significatif de votants dans toutes les catégories socio-démographiques et professionnelles.

Un détour par les différents électorats au premier tour nous apprend que la fragmentation et le doute sont le lot de toutes les familles politiques. Ainsi, 24% des électeurs de François Fillon au premier tour n’expriment pas leur intention (+1 point), quand 46% (-3) se prononcent pour l’ancien ministre de l’Economie et 30% (+2) pour Marine Le Pen. Du côté de Jean-Luc Mélenchon, 33% des électeurs réservent encore leur choix (+2), tandis que 44% ont l’intention de reporter leur suffrage sur le candidat d’En Marche! et (-9 points) et 23% sur Marine Le Pen (une hausse de sept points). Pour ce qui est des électeurs de Nicolas Dupont-Aignan, ancien candidat à la présidentielle qui a conclu une alliance avec la représentante du Front national, 53% se prononcent pour cette dernière, 22% pour Emmanuel Macron et 25% sont toujours dans l’indécision.